top of page

Je change les couvertures de mes romans !

Aaaah, voilà un article que j'avais hâte d'écrire, pour vous parler enfin de ce changement que j'ai prévu depuis le mois d'octobre 2023 ! Aujourd'hui je vais vous expliquer tout le processus qui m'a amenée à prendre cette décision, mais pour cela il va falloir remonter dans le temps pour reprendre l'histoire depuis le début. J'espère que cela vous plaira de vous plonger un peu dans les coulisses de ma vie d'auteure !


Printemps 2022


Alors que j'étais en pleine écriture du Tome 1 des Trois Royaumes, j'ai commencé à réfléchir à la couverture que je voulais pour mon tout premier roman. Quand on n'y connaît RIEN en graphisme, qu'on ne connaît personne dans le domaine et qu'on ne sait pas vers qui se tourner, la tâche est difficile, comme vous pouvez imaginer.


Comme il fallait bien commencer mes recherches quelque part, j'ai mis en tout premier un message sur mes réseaux sociaux, ne sachant quoi faire de mieux pour me sortir de cette situation. J'ai eu plusieurs réponses de personnes adorables qui étaient prêtes à m'aider, mais j'ai vite réalisé que cela ne serait pas suffisant pour créer une vraie couverture digne de ce nom.


En parallèle, je suivais un graphiste dont j'aimais beaucoup le travail et, lorsque j'ai vu qu'il avait fait quelques couvertures, j'ai fini par le contacter pour lui demander si mon projet l'intéressait. J'avais une idée en tête (un personnage de dos pénétrant dans une forêt magique) et il m'a proposé une illustration très jolie pour créer ma couverture. Seul hic, que j'ai compris bien trop tard, c'est que malgré la beauté de son dessin, cela ne correspondait pas du tout aux codes des couvertures de fantasy. Après moultes revirements, j'ai décidé de ne pas l'utiliser, j'ai remercié le graphiste, je l'ai payé, et je suis revenue à la case départ.


Été 2022


À ce moment-là, l'écriture du roman était terminée et je n'avais toujours aucune solution. C'est en écoutant un podcast d'une auteure indépendante que j'ai découvert une nouvelle piste. Elle parlait de son graphiste avec une autre personne et j'ai compris que toutes deux avaient employé la même personne. Ni une ni deux, je suis allée me renseigner et, devant la beauté de ses couvertures, j'ai décidé de le contacter.


Cette fois-ci, ce fut la bonne, du moins le croyais-je. Ce graphiste étant très demandé, j'ai donc pris un ticket et me suis mise sur sa liste d'attente. Ce fut long, mais loooonnnggg ! Moi, je ne rêvais que de publier mon premier tome, mais sans couverture, c'était bien évidemment impossible. Alors, faute de mieux pour tuer le temps, j'ai commencé l'écriture de mon deuxième roman.


Novembre 2022


Quand enfin ce fut mon tour, j'étais aux anges. J'avais préparé un topo où j'expliquais ce que je voulais, et zou, en avant la compagnie ! Le résultat fut cette couverture que vous connaissez sûrement et qui m'a permis de publier (enfin !) mon roman fin février 2023, près de neuf mois après en avoir mis le point final.


Que dire de cette première expérience ? Ce fut compliqué. Si je suis nulle en graphisme, j'ai en revanche un souci du détail particulièrement poussé, et j'ai du ronger mon frein par rapport à des petites choses que je suis sûrement la seule à voir. Attention, je la trouve très réussie tout de même, et je suis reconnaissante de l'avoir eue car elle plaît beaucoup et m'a donc aidé à décoller très rapidement, mais j'ai trouvé que cocréer une couverture en ne communiquant que par l'écrit était au-delà de ce que je pouvais supporter. Car oui, c'est ainsi que les choses se sont passées : j'ai du expliquer chaque petite chose à changer par mail, et boudiou, que c'était compliqué par rapport au fait de pouvoir échanger de vive voix ! Il a fallu qu'une de mes amies me secoue un peu pour que je finisse par accepter cette couverture malgré ses petites imperfections. En réalité, elle rend plutôt bien sur la version ebook, mais pas en version papier car elle est trop sombre.





Printemps 2023


Deuxième roman, nouvelle couverture. Le problème avec une saga, c'est que quand tu es lancée avec un graphiste, il est difficile d'en changer. Il faut bien garder le même style sous peine de perdre les lecteurs. Alors je suis repartie avec la même personne, ultra motivée.


Je ne vais pas vous mentir, j'ai été très déçue par le résultat cette fois-là. Non seulement la couverture ne m'a jamais plu, mais en plus cela a été une fois de plus très compliqué de passer uniquement par l'écrit. Mais bon, tant bien que mal, il fallait bien que je sorte mon deuxième tome alors, je me suis lancée. Cela n'a pas été facile pour moi, je l'avoue. Impossible de mettre en avant ce deuxième tome, alors que pourtant c'est celui que j'ai préféré écrire des quatre de la saga. J'avais l'impression de m'être fait plaisir à l'intérieur, mais que la couverture était à l'opposé de ce dont j'avais rêvé en l'écrivant.


Ce fut, je crois, le moment le plus pénible de ma carrière d'auteure. Quand je regarde en arrière, maintenant, je suis heureuse de m'être trouvée à un moment face à ce challenge car c'est ce qui m'a poussée à prendre un nouvelle élan par la suite, mais ce fut difficile sur le coup, croyez-moi ! J'ai eu beaucoup de mal à digérer cette expérience.


Octobre 2023


Troisième roman, troisième couverture, donc. Il faut croire que je n'avais pas encore retenu la leçon car je suis repartie avec la même personne. Ou plutôt, je savais qu'il ne me restait que deux couvertures avec cette saga et je me suis dit qu'avec un peu de chance ça passerait et que je changerais de graphiste par la suite.


Mais là, lorsque j'ai reçu les premiers essais, je n'ai pas pu. Rien ne me plaisait, ni le personnage, ni le fond, ni les couleurs. Je n'en pouvais plus de ne communiquer que par écrit... quelle perte de temps ! J'en suis arrivée à ne plus pouvoir ouvrir les mails de peur de ce que j'allais découvrir. Alors attention, entendons-nous bien. Le graphiste que j'ai employé fait un travail formidable pour les autres couvertures que j'ai vues, notamment pour des très grands noms de la littérature anglophone. C'est très beau, vraiment ! Mais ça n'a pas fonctionné pour moi, malheureusement. Problème de communication ? Trop d'exigences de mon côté par rapport aux petits détails ? Je ne le saurai jamais.


En tous cas, cette fois-ci, en plein milieu du processus de création de la couverture, j'ai dit STOP. Moment très difficile à passer pour moi, qui n'aime pas blesser les gens. Alors, j'ai quitté ma casquette de Sophie pour enfiler celle de chef d'entreprise. Non, ce n'est pas possible pour moi de présenter mes romans avec ces couvertures-là. C'est dommage, mais c'est ainsi. J'ai tout de même payé ce qu'on appelle une facture de rejet (50% du tarif prévu) et je suis revenue à la case départ une fois de plus.


Novembre 2023


Lorsque j'ai décidé de trouver une nouvelle personne pour le tome 3, je savais bien qu'il faudrait que je change également les couvertures des deux premiers tomes. Il est impossible pour un graphiste de reproduire à l'identique le travail de quelqu'un d'autre pour rester dans la même lignée, donc il fallait bien tout reprendre depuis le début. Honnêtement, ce fut encore un moment très difficile à passer, quand j'ai constaté qu'avec les deux premières personnes que j'avais employées, j'avais dépensé près de 2000 euros... pour rien.


De plus, à ce moment-là, la maquette de mon tome 3 était prête, mes lecteurs me réclamaient la suite des Trois Royaumes, donc je n'attendais plus que la couverture pour pouvoir le mettre en ligne. Il a donc fallu que je me retrousse les manches pour trouver une nouvelle personne et que je ronge mon frein pendant toute cette attente.

Heureusement, j'ai fini par trouver la perle rare qui, en plus d'être deux fois moins chère que mon graphiste précédent, avait de la place pour le mois de janvier 2024. Lors de mon premier contact avec elle, on a passé 1h30 au téléphone pour que je lui explique ma situation. ENFIN, je pouvais parler de mes couvertures avec quelqu'un (qui plus est très sympa !) de vive voix. Quel soulagement !


Janvier 2024


Après un nouvel appel de 2h30 pour parler des trois couvertures à faire, c'est le cœur battant que j'ai découvert le premier essai pour le tome 1. Sachant que ce livre avait déjà été vendu à près de 1000 exemplaires, je ne pouvais pas faire de gros changements pour ne pas perdre les lecteurs. Et là, le miracle tant attendu est enfin arrivé ! La couverture m'a plu au premier coup d'œil, j'en aurais presque versé ma larme de soulagement ;-) Il n'y a eu que de petits ajustements à faire et le tour était joué.


Je ne peux pas encore vous partager les couvertures des tomes 2 & 3 car elles ne sont pas tout à fait terminées, mais voici déjà celle du tome 1, que j'aime d'amour !





Qu'est-ce que je retiens de cette expérience ?


Je pense que vous l'avez compris maintenant, cette expérience avec mes couvertures a été assez douloureuse, sans compter que cela m'a couté un argent fou. Heureusement, j'en tire des leçons pour la suite :


  • Savoir dire NON. J'ai appris à reconnaître les signes quand je ne suis pas alignée avec ce que je veux proposer.

  • Savoir dire STOP. J'aurais dû arrêter dès la première couverture, même si j'avais peur de blesser la personne en face. Désormais, je ne me ferai plus avoir, croyez-moi !

  • Mieux anticiper. J'ai compris que je dois me concentrer sur les couvertures très en amont de la publication du roman, afin de pallier à ce genre d'imprévu. J'ai vraiment perdu un temps fou avec toutes ces histoires et c'est bien dommage. La date de sortie de mon tome 3 en a été fortement impactée.


Conclusion


Voilà, vous savez tout ! À l'heure où vous lirez ces lignes, je devrais être sur le point de publier (enfin!) le 3ème tome des Trois Royaumes. J'espère que celui-ci vous plaira, ainsi que les trois nouvelles couvertures de cette saga ! N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce changement !

2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Kalys Graymes
Kalys Graymes
Jan 30

Super, c'est malin, il va falloir que je rachète le tome 1 (je n'ai pas encore lu le 2) pour que toutes les couvertures soient bien alignées :D

Contente pour toi que tu te sois sortie de cette situation, je pense qu'à ta place moi aussi j'aurais eu bien du mal à dire "non, ça ne me plaît pas" !

Like
Sophie Winter
Jan 31
Replying to

Ah ah, désolée ! J'avoue que ça m'a tracassée un long moment cette histoire de changement de couvertures par rapport à mes lecteurs ! Pas facile de se dire qu'en raison de mes choix, la collection ne sera pas parfaite ^^ Mais après avoir retourné ce problème dans tous les sens, je pense que c'était pour le mieux :-)

Like
bottom of page