top of page

Combien est-ce que je gagne par livre vendu ?

Aujourd'hui, on va parler chiffres ! Non pas chiffre de ventes parce que j'ESSAIE (!!!) de ne pas trop me focaliser dessus, mais plutôt le montant qui me revient lorsque vous commandez un exemplaire de mes romans. J'espère que c'est un sujet qui va vous intéresser ! Pour ma part, je trouve toujours ça passionnant de découvrir ce qu'il se passe dans les coulisses des indépendants (je vous rappelle que je suis auteure indépendante et que mes livres sont publiés à la demande par Amazon).


Déjà, sachez que c'est complètement différent selon si vous commandez sur Amazon ou directement sur ma boutique en ligne.


Commençons par Amazon en prenant pour exemple le tome 1 des Trois Royaumes :


-> Pour un broché à 16,90 euros, une fois qu'on enlève les frais (création du livre, frais de services et envoi), je touche 4,97 euros.


-> Pour un ebook à 4,99 euros, comme il n'y a pas besoin de créer et d'envoyer le livre, je touche 3,26 euros (c'est un forfait fixé à 70% du prix de vente).


La conclusion qu'on peut tirer de ces premiers chiffres, au-delà du fait que les commandes en brochés sont plus avantageuses financièrement parlant pour moi, c'est que je gagne plus d'argent que les auteurs en maison d'édition traditionnelle (dans leur cas, c'est entre 1 et 2 euros par livre vendu en moyenne), mais que je dois bien gérer ce "bénéfice" pour payer les personnes qui travaillent pour moi (graphiste, maquettiste, correctrice...). L'un dans l'autre, je pense que je serai gagnante sur le long terme d'avoir choisi l'autoédition, même si je suis encore à perte pour l'instant.





Prenons maintenant l'exemple sur ma boutique en ligne pour le broché à 16,90 euros :


Je commande des colis de 10 exemplaires à chaque fois pour un total de 55 euros livraison incluse, ce qui me revient à 5,5 euros par livre. Lorsque vous passez une commande, je dédicace le livre, je le mets dans une enveloppe à bulles (40 cts) puis je l'envoie par la Poste (4,50 euros pour la France - je précise que j'habite au Portugal). Pour chaque commande que vous passez, j'en ai donc pour un peu plus de 10 euros de ma poche. Si les choses se passaient ainsi, je ferais donc une "marge" de 6,90 euros, sauf que vient s'ajouter ici le problème épineux des frais de port... Qui doit les prendre en charge dans ce cas précis, le lecteur ou moi ?


On ne va pas se mentir, j'ai tourné ce problème dans tous les sens ! Dans l'idéal, évidemment que j'aimerais pouvoir offrir les frais de port à tout le monde, parce que vive la lecture, cœur sur vous, toussa toussa... ^^ Mais la réalité, c'est que je galère financièrement pour mes livres et que chaque euro compte pour l'instant dans mon budget final. J'ai fini par trancher en suivant l'exemple d'Amazon, qui a passé le prix de livraison pour les livres à 3 euros récemment (je peux vous dire qu'ils ont dû bien moins se poser ce problème de conscience que moi !!!). Si vous commandez sur ma boutique, vous aurez donc à payer des FDP de 3 euros en plus du prix du livre, et je prends les 1,50 euros restants à ma charge. En reprenant le calcul initial, en considérant ce nouveau point, mon bénéfice total lorsque vous passez par ma boutique est de 9 euros environ.


Pour un broché, je gagne donc 9 euros si vous passez par ma boutique, contre 5 euros si vous passez par Amazon. Alors ça ne paraît pas comme ça, mais la différence est énorme quand on met bout à bout les ventes que je fais sur ces deux plateformes... Et c'est encore plus vrai quand je vends en direct, sans frais de port ! Vendre sur ma boutique est plus avantageux pour moi, mais c'est en revanche plus de travail, le temps de faire la dédicace, de préparer éventuellement un petit paquet si c'est pour un cadeau, puis d'aller à la Poste pour envoyer le roman. Mais ce n'est que du détail face au plaisir de faire des envois directs et avoir la chance de discuter un peu avec mes lecteurs :-)


Ce que je voudrais ajouter en conclusion de cet article, c'est que le montant gagné par livre n'est pas le seul facteur à prendre en compte lorsqu'on achète sur la boutique d'un auteur. Certes celui-ci gagne plus d'argent, mais une vente non passée sur Amazon signifie qu'elle n'est pas comptabilisée pour l'algorithme (=on est moins mis en avant) et que le potentiel commentaire du lecteur a moins de poids puisqu'il n'a pas l'intitulé "Achat vérifié". Pour ma part, je suis bien incapable de dire quelle solution est plus avantageuse au final (si ce n'est pour le seul côté financier), alors je laisse le lecteur choisir la plateforme qu'il préfère, selon ses habitudes et ses préférences. Et je croise les doigts pour qu'un jour ma carrière d'auteure soit suffisamment prospère pour ne plus avoir à faire ce genre de petits calculs et pouvoir vous offrir en plus les frais de port pour vous remercier de votre fidélité :-)



0 commentaire

Comentarios


bottom of page